Poesía – “La terre est bleue comme une orange” de Paul Éluard

Retrouvez les mots manquants du poème “La terre est bleue comme une orange” de Paul Éluard

Paul Éluard (1895-1952) est un poète français.

En 1916, il choisit le nom de Paul Éluard, patronyme emprunté à sa grand-mère maternelle. Il adhère au dadaïsme et devient l’un des piliers du surréalisme en ouvrant la voie à une action artistique politiquement engagée auprès du Parti communiste.

Le poème, « La terre est bleue comme une orange » fait partie du recueil « L’Amour la poésie » paru en 1929.

En 1928, malade, Paul Eluard repart dans un sanatorium avec Gala, sa femme, où ils passent leur dernier hiver ensemble. C’est à ce moment que Gala, qui était ouvertement la maîtresse de Max Ernst rencontre Salvador Dalí et quitte le poète pour le peintre. Paul Éluard dit à Gala : « Ta chevelure glisse dans l’abîme qui justifie notre éloignement. C’est dans ce contexte qu’est composé ce poème.


+ de Chansons à trous

Deja un comentario

Este sitio usa Akismet para reducir el spam. Aprende cómo se procesan los datos de tus comentarios.