Nicolas de Staël au Centre Pompidou Málaga


Le Centre Pompidou Málaga présente une rétrospective de l’oeuvre de Nicolas de Staël (Saint-Pétersbourg, 1914 – Antibes, 1955), artiste majeur de la scène française après 1945. L’exposition s’attache, à travers plusieurs de ses chefs-d’œuvre, à présenter le parcours exceptionnel de cet artiste entre abstraction et figuration.

Les toits 1952

Né en Russie, formé en Belgique, installé en France à partir de 1938, Nicolas de Staël est révélé par une exposition à la galerie Jeanne Bucher à Paris en 1944. S’inscrivant dans un contexte artistique qui voit le triomphe de l’abstraction, l’artiste prend le contrepied de son époque en revenant à la figuration en 1952.

Le Lavandou 1952

Installé dans le Sud de la France à partir de 1953, Nicolas de Staël interrompt sa carrière en pleine gloire en mars 1955, quand il met fin à ses jours dans son atelier d’Antibes.

L’orchestre (détail) 1953

Avec 25 œuvres, le Centre Pompidou conserve une collection de référence de l’œuvre de Nicolas de Staël. C’est l’intégralité de ce fonds qui compose l’exposition présentée à Málaga.

Jusqu’au 8 novembre 2020

 

Toutes les informations en cliquant sur l’image :


+ de Cultura francesa en España

Deja un comentario

Este sitio usa Akismet para reducir el spam. Aprende cómo se procesan los datos de tus comentarios.